Dessin

Ti et les nymphes

Petit Ti a bien grandi et les nymphes du peuples de l’eau en sont très contentes.

Ce n’est pas qu’il n’aime pas être l’objet de l’attention des mignonnes amphibiennes, c’est juste que les faunes nagent avec la grâce et l’élégance d’une enclume.

Ça et, une fois mouillé, ils puent comme un chien sous la pluie. Ça a quelque chose à voir avec leur moitié bouc.

Dessin

En avant!

Melia: En route vers l’aventure!
Ani: Ne sautille pas comme ça! Pense au bébé! Tu es sûre que tu ne veux pas que je te porte? Pour une fois que c’est moi qui propose, profites en!

Melia n’est pas le genre de femme qu’une grossesse ralentie.
Et Ani est tout à fait le genre d’homme qui va s’en inquiéter à sa place.
Et la réponse à la question que tout le monde leur pose: Oui, ils sont mariés. Non, Ani n’est pas le père.

Numérique

Je veux jouer!!!

Cernuan, Dieu de la Forêt, Seigneur des Bêtes, Maître de tout ceux qui vivent dans les Bois, est un être à multiple facettes. Il est enfant et vieillard, adulte ou adolescent, selon les saisons, selon le temps,ou simplement selon ses humeurs.

Et quand il a cinq ans…

…Et bien, il a CINQ ans.

Haul, loup garou à résidence qui vient tout juste de se faire sauter dessus: Bonjour Seigneur.

Cernuan: JE VEUX JOUER!!

Haul: C’est bien ce que je craignais.

Dessin

A l’ombre des épées

Comme d’habitude, Dyo trouva Aryul assis au pied du mur en ruine qui cernait les collines brisées. Depuis qu’ils avaient tout les deux atteint leur âge respectable pour les habitants du coin, ils avaient été mis d’office à la retraite, et ils passaient encore plus de temps ensemble qu’auparavant.
Les visiteurs des collines brisées étaient toujours surpris de l’entente qui régnait entre les pieds fourchus et les loup-garous, dans d’autres régions, il n’était pas rare que les loups dévorent encore les cornus, mais aux collines brisées, les seules proies que chassaient la meute d’Aryul étaient les cerfs et les lapins, voire les sangliers pour les festins de la communauté. Quelques loups errants avaient tentés de venir croquer du pied-fourchu quand ils s’étaient tous installés aux collines brisées, mais la meute d’Aryul et Dyo et ses compagnons avaient rapidement mis les choses au point et nul n’osait désormais les déranger, de peur de se retrouver réduit en descente de lit.
Dyo salua son vieil ami et s’installa à ses côtés tout en remontant Ti sur son épaule.
-Dyo a encore fait une bêtise? S’amusa le loup. Aryul entend Athenais crier.
-Je me suis fait pincer par Megaera à fumer devant Ti, grommela Dyo.
-Meg est terrible. Terrible, marmonna le loup d’un air sage, Dyo doit pas la fâcher.
-Trop tard… Je vais rester ici le temps qu’elles se calment. Tu t’occupes de Pyrrhos aujourd’hui? S’étonna Dyo en voyant un jeune loup endormit sur les genoux d’Aryul.
Aryul baissa un regard fier sur l’enfant qui dormait sur ses genoux, enveloppé dans la fourrure que le loup portait habituellement sur son dos. tout comme Aryul, il avait des cheveux roux, d’exactement la même couleur que ceux de Dyo dans sa jeunesse. Malgré leur longue amitié, le loup était le cadet de Dyo d’une douzaine d’années, et l’âge commençait à peine à grisonner ses cheveux.
-Kallisto dort. Elle a le bébé dans le ventre.
-Encore? Elle veut battre le record d’Athenais?
Le loup haussa les épaules tout en cherchant ses mots. Parler était difficile pour lui, il avait été forcé de passer une grande partie de son enfance sous forme de loup, et des coups répétés à la tête avaient endommagé son cerveau. Il n’était pas simple, loin de là, mais avait d’énorme difficultés à parler et son élocution était, au mieux, hachée et laborieuse. Il avait craint de transmettre cet handicap à sa fille, mais Kallisto avait très vite montré qu’elle pouvait parler quatre fois plus vite que son père et deux fois plus qu’une personne normale, et elle enjôlait les mâles avec une virtuosité qui laissait même Athenais pantoise.
-Il faudra quand même que tu la marie un jour, déclara Dyo en posant Ti sur ses genoux le temps de rallumer sa pipe.
-Aryul a essayé. Mâle dire non. D’accord pour les buissons, mais pas le mariage. Ils disent, Kallisto est bonne mère, pas bonne épouse. Aryul doit avoir mal fait quelque chose.
-Mais non. Le principal c’est qu’elle soit une bonne mère et… Timaeus, reste ici!
Ti, qui avait profité de la discussion des deux anciens pour descendre des genoux de son grand-père, essaya aussitôt de s’éclipser en courant, mais le vieux faune, père de cinq enfants et grand-père de dix-sept, eut vite fait de le rattraper et le reprendre dans ses bras. Quand il revint, Aryul câlinait Pyrrhos, réveillé en sursaut par le cri de Dyo.
-Ha désolé Aryul, s’excusa celui ci alors que le jeune loup s’étirait jusqu’au bout des pattes et baillait longuement, dévoilant deux petits crocs de lait.
-Pas grave. Pyrrhos finit de dormir, maintenant, il joue et Ti aussi.
Sur ce, le vieux loup posa l’enfant à ses pieds, imité par Dyo qui plaça Ti près de Pyrrhos, quelques secondes avant que le petit faune se jette sur le loup de presque un an son ainé. Malhabile sur ses jambes, ce fut le prédateur qui tomba à la renverse, et commença aussitôt à couiner comme Ti mâchonnait ses cheveux.
-Un jour Pyrrhos sera grand guerrier. Mais pas aujourd’hui, soupira Aryul.
-J’espère qu’il n’aura jamais à être un grand guerrier, rétorqua Dyo en jetant un regard au mur en ruine.
Aryul l’imita, observant comme lui les épées plantés au sommet du mur. Cela faisait presque quarante ans maintenant qu’elles avaient été mises là, avec le vœu pieux de ne jamais avoir à les utiliser à nouveau, mais elles restaient aussi étincelante qu’au premier jour, toutes, sauf une, à la garde ornée de gravures grossières.
-L’épée de Kyros a rouillé, nota Dyo.
-Oui. Kyros partit. Sans laisser de petits. Il a la paix maintenant.
-J’aurais préféré qu’il la trouve parmi nous, murmura Dyo, c’était un bon compagnon d’arme.
Aryul tendit la main pour tapoter le bras de son ami.
-Tous les fourchus sont pas Dyo. Tous veulent pas juste une belle femme et beaucoup de petits. Kyros voulait marcher sur toutes les terres, et voir tous les cieux, et il a fait ça. C’était sa paix. Dyo doit pas pleurer Kyros. Kyros est mort libre. Kyros est mort bien.
-Tu as raison, admit Dyo avec un petit sourire.
-A la lune ronde, Aryul prendra l’épée à Kyros et l’enterrera. Dyo le dit aux pieds fourchus, les quatre pattes amèneront le vin et la meute chassera pour Kyros.
-Nous amèneront le pain et les chants, promit Dyo.
-Alors c’est bien. Mais Ti qui mord Pyrrhos, moins bien!
-Ho Dieu, grommela Dyo en se tournant vers son petit fils, Timaeus! Je te rappelle que tu n’es pas le carnivore ici! Lâche le loup! Lâche!

Dessin

Melia et Aniketos

Melia est une des petites filles de Dyo et la cousine de Ti. Leur première rencontre s’est faite quand Melia, alors âgée de quatre mois, a faussé compagnie à ses parents pour aller vagabonder près du campement des centaures. Les mères d’Aniketos (les centaures sont polygames et les enfants considèrent toutes les épouses de leur père comme leur mère) ont trouvé Melia endormie dans le berceau de leur fils. A partir de ce moment là, il a été presque impossible de séparer les deux enfants, et les périodes de migrations des centaures les rendaient tristes tout les deux, jusqu’à ce que l’oncle d’Ani le prenne en apprentissage à son cépage, proche du village de Melia. Depuis, ils sont inséparables, et si Melia peut facilement distancer son ami à la course, elle est bien trop flemmarde et préfère se laisser porter toute la journée.

Bientôt, Ani va réaliser que son meilleur pote est devenu une jolie demoiselle et leur relation va devenir le soap opéra le plus palpitant des vingt dernières années aux collines brisées.