Le moins qu’on puisse dire, c’est que Trez reste égal à lui même…